Enlève ton soutif!!

Classé dans : Non classé | 0

Non ce n’est pas ton mec qui te dit ça mais c’est une réflexion profonde d’une prof. de yoga, qui voit beaucoup  trop de femmes avec des problèmes de dos et tensions aux épaules, dû au…soutien-gorge! Il comprime la cage thoracique, empêchant les poumons de se remplir normalement, stresse les épaules avec ses élastiques. Honnêtement, si j’en mets un (et je prends un extra-large alors que ma poitrine est celle d’une ado de 12 ans), je suis victime de crises d’angoisses, de mal-être terribles car en manque d’oxygène.

 

Le soutif est anxiogène!! et ce n’est pas les vendeurs qui vous le diront bien-sûr.

Eux vous assurent qu’il est indispensable pour garder une poitrine ferme et tenue, en plus de vous faire croire que c’est sexy. J’ai une amie qui a une grosse poitrine. Elle a la soixantaine et n’a jamais mis de soutif. Sa poitrine est magnifique, musclée.

Une bonne partie de la gente féminine de cette planète vit sans cet accessoire indispensable du monde « civilisé ».

En l’occurence, j’ai beaucoup d’amies indiennes qui n’en portent pas. Le soutien-gorge empêche les seins de se muscler et ils deviennent dépendant de ce support. Mais ayez confiance, la nature est bien faite, nos nichons servent à allaiter (ça, je le case aussi- haro aux vendeurs de lait pour bébé et autres charlatans) et ont besoin de liberté, ils se muscleront d’eux-même, ne vous en faites pas.
Beaucoup de femmes ne peuvent sortir ou même vaquer à la maison sans leur soutifs. Elles se sentent mal-à-l’aise quand elles n’ont rien. Mais bon sang! où sont les années beatnicks?! (soupirs…)

Le genre féminin a dû porter le corset, je vous rappelle, une autre sorte de torture, tout ça pour une taille de guêpe. La respiration abdominale était un concept extra-terrestre pour ces femmes. Ces dernières devaient être en apnée constante je suppose, ou prendre une bonne bouffée de temps en temps, pour ne pas tomber dans les vappes, ou survivre avec de faibles doses d’oxygène. C’était peut-être une expérimentation…ou une lubie sado-masochiste?…. allez savoir.

La respiration yogique est lente et profonde. Elle se fait en trois étapes, la phase abdominale, la phase thoracique et enfin la phase claviculaire. On inspire par le nez l’air, le prana, l’énergie vitale qui nous relie à la vie et l’amène tout d’abord dans l’abdomen, qu’on gonfle, puis on continue cette inspiration pour ouvrir maintenant les côtes vers l’exterieur, laisser la poitrine se soulever puis les clavicules enfin toute la cage thoracique . A l’expiration, on fait l’inverse, on va vider les poumons (toujours par le nez) en partant des clavicules jusqu’au diaphragme puis l’abdomen, qui, à la fin, va rentrer doucement à l’intérieur. Voila un cycle complet.

On ne pratique pas d’asanas sans cette respiration, sans éveiller sa conscience au souffle, profond et entier, sinon c’est du yoga bancal.

Cette respiration, si elle est pratiquée régulièrement, devient naturelle et procure un état de paix. Le corps est correctement oxygéné, les émotions circulent.

Ce que provoque l’élastique du soutien-gorge autour de la cage thoracique est l’arrêt du souffle dans les poumons à l’inspiration. Il ne va pas plus loin, jusqu’à l’abdomen. Ce dernier est en manque constant d’oxygène. D’autre part, les élastiques compriment les épaules, empêchant la circulation du sang de “nettoyer”, détendre cette région si éprouvée, où le stress et les toxines s’accumulent.

Dans ce registre, on peut aller loin, me diras-tu. Et bien allons-y:


Marche nus pieds, quand tu peux, tu verras ce n’est pas si douloureux et c’est surtout thérapeutique.

Un juste retour à la terre mère…
Choisis des chaussures en toile qui ne compriment pas tes pauvres petits petons.
Desserre tes chaussettes, elles compriment les chevilles et stoppe l’afflux sanguin.
Drop ton jeans ultra-sérré pour un large, ou ne porte plus de jeans du tout (d’ailleurs c’est pas écolo). Choisi un pantalon large ou une jupe à fleurs (nan je rigole) ,où tes mollets et cuisses te remercieront. Place, place à la circulation sanguine, de dzou! Les mollets sont une autre partie du corps où on accumule de la fatigue. Les masser régulièrement nous remet en selle.


La ceinture! Le bouton du pantalon qui une fois mis nous plis l’abdomen en 4. Non, de l’espace, de l’amplitude de mouvement pour que ton ventre puisse se gonfler au max, même avec le pantalon. Il faut toujours faire un essai dans la cabine d’essayage. Ça m’arrive d en acheter que je trouve chouettes et confortables et après un repas, ou en position assise, je me retrouve à faire sauter le bouton. Ce n’est pas bon signe. Il ne faudrait pas en arriver là et optez pour un élastique ou quelque chose de flexible.
Quoi d’autres? on mets dans ce panier: les t-shirts moulants, les col roulés (ma hantise, quand j’étais petite), les bonnets trop serres qui provoquent des migraines, les élastiques pour cheveux… FREEDOM, FREEDOM!


Au moins pour le cours de yoga et dans la maison, fais-toi plaisir, enlève ton soutif!